Glossaires

Les discours politiques sont innombrables pour expliquer qu'il faut créer des emplois.

 Les discours gouvernementaux sont légions pour évoquer la simplification des procédures administratives indispensables pour libérer l'initiative entrepreneuriale.

 Voici ci-dessous un synoptique des relations professionnelles auxquelles doit faire face une très petite entreprise dans le Haut-Var. Il ressort à l'évidence que créer et développer une TPE ressort du parcours du combattant.

{multithumb}

Adelphe

Comme EcoEmballage, Adelphe est une société privée agréée pour les emballages en verre des vins et des spiritueux. Cette société travaille en collaboration avec EcoEmballage (filière viti-vinicole).

Aérobiose

Ambiance riche en oxygène (ou en air) qui permet une dégradation de la matière organique dégageant du gaz carbonique et de l'eau.

Agrément

Procédure instituée par J'article 9 de la loi du 15 juillet 1975 qui Prévoit que seules les installations agréées par l'Administration ont l'autorisation de traiter certains types de déchets. En contrepartie de cet agrément, les entreprises ont généralement une obligation de traiter les déchets et de fournir un suivi de leur activité à l'Administration.


Anaérobiose

Ambiance privée d'oxygène (ou sans air) qui permet une dégradation de la matière organique dégageant un mélange de gaz carbonique, de méthane et de gaz divers (notamment malodorants) : le biogaz.

Amendement

Substance visant à améliorer les propriétés physiques du sol. L'amendement n'est pas forcément riche en éléments fertilisants à la différence des engrais. Ces deux mots ne sont donc pas synonymes. Si l'amendement est riche en matière organique, il sera qualifié d'amendement organique.

Approche multidéchets

Les techniques existantes ne sont pas réservées aux seuls déchets ménagers mais peuvent accepter d'autres types de déchets, D.I.B., boues de stations d'épuration, déchets contaminés issus des activités médicales.

Autorisation

La loi du 16 juillet 1976 soumet à autorisation préalable par le Préfet du département l'exploitation d'installations qui présentent des risques important pour l'environnement. L'obtention de cette autorisation nécessite la constitution d'un dossier technique comportant en particulier une étude de risques et une étude d'impacts. Ce dossier est examiné par les Administrations départernentales Puis soumis à enquête publique. Le Conseil Départemental d'Hygiène (CDH) est également consulté. sur la base des avis émis Par son administration, le commissaire enquêteur et le CDH, le préfet peut prendre un arrêté d'autorisation d'exploiter qui précise les conditions d'exploitation de l'installation- Toutes les installations de traitement Ou stockage de déchets (non inertes) sont soumises au. régime de l'autorisation préalable.


Biogaz

Gaz produit par la dégradation en anaérobiose de la matière organique. Il comprend du méthane (55 à 60 %) du gaz carbonique (40 à 45 %) et d'autres gaz à l'état de trace (notamment malodorants à base de soufre). L'ADEME estime qu'une tonne de déchets compactés en milieu fortement anaérobie produirait environ 200 m3 de biogaz sur une période de 5 à 10 ans.

Bornes de recyclage (recyborne)

ou Points d'apport Volontaire, ou Points Propres : réceptacles, en général disposés sur la voie publique, mis à la disposition des usagers pour qu'ils y déposent les matériaux recyclables qu'ils ont préalablement triés. Ce type d'équipement est d'usage courant depuis plusieurs années pour la collecte du verre.

Calcin Verre broyé et nettoyé utilisé par les verreries en remplacement de la matière première.

Cendres volantes

Résidus des usines d'incinération comprenant les fines souschaudières, les résidus de dépoussiérage et les résidus de la neutralisation des fumées (sauf pour les procédés humides). Ils doivent subir un traitement (ou une stabilisation) avant mise en décharge.

Centre de stockage Lieu de stockage de déchets appelé auparavant centre d'enfouissement technique ou décharge contrôlée. On distingue :

la classe I recevant des déchets industriels spéciaux

la classe II recevant des déchets ménagers ou assimilés

la classe III recevant des déchets inertes : gravats et déblais.

Collecte

Opération consistant en l'enlèvement des déchets chez le producteur (les ménages pour les ordures ménagères) ou aux points de regroupement en vue de leur transport.

Collecte séparative

La collecte séparative consiste à collecter à part certaines fractions des ordures ménagères préalablement séparées par le ménages, afin de permettre leur valorisation optimale ou un traitement spécifique.


Compost

Produit d'une qualité donnée issu de la dégradation contrôlée de matière organique en présence d'oxygène (compostage), contenant le moins de polluants possible et utilisable comme amendement organique.

Compostage

Processus micro biologique de dégradation de la matière organique non synthétique en présence d'oxygène (en aérobiose). Dans le cas des déchets en mélange (ordures ménagères par exemple), l'obtention de la qualité du compost passe obligatoirement par des opérations de tri d'où la notion de tri-compostage.

Conventionnement

Les Agences de l'Eau peuvent verser des aides à 1, élimination et au transport de certains déchets spéciaux ; Pour cela, il est nécessaire que ces déchets soient traités dans des centres "conventionnés" par les Agences (ou pour les petites quantités, confiés à des collecteurs conventionnés).

Cyclamed

Cette Société est "approuvée" depuis le 20 Septembre 1993 pour récupérer les emballages de médicaments grâce aux dépôts mis en place dans les pharmacies ou aux collectes sélectives. Ce dispositif créé par les producteurs et importateurs de médicaments récupère non seulement les emballages mais aussi les médicaments périmés.

Décharge

Lieu de stockage ultime de déchets appelé plutôt Centre d'Enfouissement Technique (CET) ou centre de stockage. On distingue

la "Classe I" recevant des déchets industriels spéciaux,

la "Classe II" recevant des résidus urbains ou déchets assimilés, la décharge d'inertes pour les gravats et déblais.


Décharge contrôlée

Cette dénomination est maintenant remplacée par "centre de stockage".

Décharge brute communale D'après la circulaire du 20 février 1989 "toute décharge de déchets municipaux non inertes, directement exploitée par elle, à la disposition de ses administrés, sans autorisation préfectorale au titre de la législation sur les installations classées".

Déchet

D'après la loi du 15 juillet 1975 "tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon " . Le détenteur est le producteur des déchets ou la personnephysique ou morale qui a les déchets en sa possession. Le producteur est toute personne dont l'activité a produit des déchets ("producteur initial") et/ou toute personne qui a effectué des opérations de prétraitement, de mélange ou autres conduisant à un changement de nature ou de composition de ces déchets.

Déchet ultime

D'après la loi du 13 juillet 1992, est un résidu ultime "un déchet résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est pas susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux".

Déchets communaux

Ensemble des déchets dont les collectivités assument la collecte ou la gestion. Ils comprennent en général les déchets des ménages, organismes publics (services municipaux, écoles, administrations), les déchets des entreprises collectés par la collecte des ordures ménagères, les dépôts sauvages de toute nature, les déchets déposés dans les déchèteries ou les décharges brutes communales.

Déchets encombrants

Déchets qui, par leur volume ou leur poids, ne sont généralement pas collectés avec les ordures ménagères (vieux réfrigérateurs, sommiers, vélos, cuisinières, gros cartons sont également dénommés "monstres".


Déchets spéciaux des ménages (DMS)

Produits explosifs (aérosols), corrosifs (acides), nocifs toxiques, irritants (ammoniaque), comburants, facilement inflammables ou d'une façon générale dommageables pour l'environnement, qui sont utilisés par les ménages et qui ne peuvent être éliminés par les mêmes voies que les ordures ménagères (exemple: les insecticides, produits de jardinage, piles, huiles moteur usagées).

Déchets verts (DV)

Déchets fermentescibles issus des activités de jardinage des espaces verts publics ou privés.

Déchetterie

Espace aménagé, clos, gardienné, où les particuliers, artisans et commetçants déposent leurs déchets encombrants, mais aussi bouteilles en verre, papiers-cartons, huiles de vidange usagées, déchets verts (tailles de haie tonte, etc.), gravats...

Déclaration

La loi du 16 juillet 1976 soumet à déclaration préalable au Préfet du département yexploitation d'installations qui présentent des risques important pour l'environnement. Le Préfet peut prendre un préfectoral qui précise les conditions d'exploitation de l'installation.

Dépot sauvage

"Dépôt clandestin de déchets sans autorisation communale et sans autorisation préfectorale au titre de la législation sur les installations classées "

DIB (déchets industriels banals)

Déchets des entreprises et des commerces dont le traitement peut être réalisé dans les mêmes installations que les ordures ménagères: cartons, verre, déchets de cuisine, emballages....

DIS (déchets industriels spéciaux)

Déchets non-assimilables aux ordures ménagères et qui, par leur caractère toxique ou dangereux, demandent une filière d'élimination spécifique

DMS (déchets ménagers spéciaux)


Déchets toxiques ou dangereux produits en faibles quantités dont les détenteurs sont les ménages : solvants, peintures, détergents, pesticides, etc. L'élimination de ces déchets est assurée par la collectivité.

DTQD (déchets toxiques en quantité dispersée)

Déchets toxiques ou dangereux Produits en faibles quantités par les PME-PMI et artisans qui sont responsables de leur élimination.

Eco-emballage

Entreprise privée, agréée le 12 Novembre 1992 par l'Etat, qui collecte une somme de 1 à 3 centimes par emballage produit par les entreprises : 80 milliards d'emballages ménagers jetés en 1992 représentent la moitié du volume et le tiers du poids des déchets ménagers. EcoEmballage peut apporter un soutien financier aux opérations de collecte sélective et de tri des emballages usagés mis en place par les collectivités. Par contrat passé avec les collectivités. EcoEmballage s'engage à reprendre les matériaux collectés à prix fixe pour éviter les fluctuations du marché. EcoEmballage subventionne également les études préalables.

Eco-produits

Produits dont le cycle (ou une partie du cycle) production consommation/ élimination génère le moins de nuisances possibles en fonction de critères préalablement définis. Des labels existent dans certains pays (" NF Environnemenf " en France) et un label européen est en cours d'élaboration.

Elimination

Ensemble des opérations de collecte, transport, traitement et stockage des déchets (en CET= centre d'enfouissement technique).

Filière de traitement

Ensemble des opérations ordonnées de traitement des déchets;

Filière de valorisation

Ensemble des opérations ordonnées permettant de recycler ou de valoriser le matériau issu des déchets.


F. M. G. D.

Fonds de modernisation de la gestion des déchets, alimenté par une taxe à laquelle sont soumises les décharges et destiné à aider la recherche et la mise en place d'instruments de gestion. Il est géré par l'ADEME.

Gestion

La collecte, le transport, la valorisation et l'élimination des déchets, y compris la surveillance de ces opérations ainsi que la surveillance des sites de décharges après leur fermeture.

Inertage

Processus physico-chimiques destinés à rendre des déchets " inertes " chimiquement .

Installation classée

Installation dont l'exploitation peut être source de dangers, de nuisances ou de pollutions. Son exploitation est réglementée. On distingue celle soumise à déclaration à la préfecture et celle soumise à autorisation préfectorale après enquête publique.

Les installations de traitement de déchets font partie de cette dernière catégorie. Ces installations sont soumises à la police exercée par l'inspection des installations classées.

Lixiviats

Eaux ayant percolé à travers les déchets stockés en décharge en se chargeant bactériologiquement et chimiquement.

Lombri-compostage

Processus de compostage dans lequel on utilise des vers de terre (lombrics) pour transformer la matière organique. Ce procédé offre un compost de grande qualité.


Mâchefers

Résidus solides résultant de la combustion des déchets et sortant du four. ils peuvent être valorisés après traitement ou stockés en centre (CET) de classe II ou de classe I suivant leurs caractéristiques physico-chimiques. Ils sont également dénommés scories.

La réglementation distingue trois catégories de mâchefers: V, M, S.

Les mâchefers à faible fraction lixiviable, dits de catégorie V. Les mâchefers intermédiaires, dits de catégorie M.

Les mâchefers à forte fraction lixiviable, dits de catégorie S.

Les mâchefers des catégories V et M peuvent être utilisés en génie civil dans certaines conditions, les mâchefers de catégorie S doivent être stockés en centres de stockage de déchets ultimes.

Matière organique non synthétique (MONS)

Matière organique végétale et animale biodégradable par opposition au plastique qui est de la matière organique synthétique (MOS).

L'ensemble MONS et MOS est dénommé matière organique totale (MOT).

Méthanisation

Production de biogaz renfermant de fortes proportion de méthane par la dégradation anaérobie contrôlée des déchets organiques (MONS). Sur le plan économique la méthanisation nécessite des unités de 60.000 tonnes de déchets par an.

Minéralisation

Transformation de la matière organique en matière minérale.

Neutralisation

Processus chimique consistant à enlever les acides des fumées des incinérateurs en les faisant réagir avec une base (de la chaux en général ou de la soude). Cette réaction provoque la formation d'eau et d'un sel. L'acide chlorhydrique étant en plus grande quantité que les autres, on utilise souvent le terme de déchloruration pour celui de neutralisation.

Nm3. (normal mètre cube)

Unité de volume standard pertnettant de comparer entre elles des mesures effectuées dans des conditions différentes. Les conditions du Nm3 sont: une température de 273 Kelvin (0"C) et une pression de 101,3 Kilopascals soit d'une atmosphère. Pour les fumées d'incinération, ces conditions sont complétées par une teneur en oxygène de 11 % ou une teneur en gaz carbonique de 9 % avec déduction de la vapeur d'eau (gaz secs). Avant l'arrêté du 25 Janvier 1991 (arrêté du 9 Juin 1986), le Nm3 était calculé sur gaz humides. Il faut donc être attentif avant de comparer des valeurs de polluants en Nm3, en s'assurant qu'elles font références aux mêmes conditions.


P. A. V.

Voir "Bornes de recyclage".

PCI (Pouvoir combustion Calorifique Inférieur)

Représente la quantité de chaleur dégagée par la d'une unité de masse de produit (1 kg) dans des conditions standardisées, l'eau formée étant à l'état vapeur. Plus le PCI est élevé, mieux le produit brûle. L'unité officielle est le Joule/kilo mais il est en général exprimé en kilocalorie/kilo (Kca/kg) ou

Thermie/Tonne (Th/t).

1 calorie = 4,18 Joules; 1 thermie = 1 000 000 calories.

Le PCI du pétrole est de 10 000 Kcal/kg, celui du bois est de l'ordre de 5 000 Kcal/kg, celui des ordures ménagères est de l'ordre de 2 000 Kcal/kg mais varie d'un lieu à l'autre, d'une saison à l'autre.

P. R. E. D. I.

Plan régional d'élimination des déchets industriels.

Queue de tri

Ensemble des déchets qui lors de la collecte n'ont pas été orientés vers les filières de valorisation matière.

Récupération

Opération qui permet de sortir un déchet de sa filière traditionnelle d'élimination et de le préparer en vue d'une valorisation.

Réemploi

Nouvel emploi, en l'état d'un produit ou d'un matériau récupéré pour un usage analogue à son premier emploi.


Recyclage

Réintroduction d'un matériau récupéré dans le cycle de production dont il est issu, en remplacement total ou partiel d'une matière première vierge (verre, papier, métal, ... ).

Redevance

Mode de facturation individualisé par client fondé sur le coût moyen du service rendu à celui-ci.

Refiom

Résidus d'épuration des fumées d'incinération des ordures ménagères. Peut être employé (à tort) avec la même acception que "cendres volantes".

Régénération

Procédé physique ou chimique qui redonne à un déchet les caractéristiques permettant de l'utiliser en remplacement d'une matière première vierge.

Résidus ultimes

Au sens de l'art. 1 de la Loi du 15 Juillet 1975 modifiée, est un résidu ultime "un déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux.

Réutilisation

Utilisation d'un matériau récupéré pour un usage. différent de son premier emploi, ou introduction de ce matériau dans un autre cycle de production que celui dont il est issu, ou opération consistant à réemployer un déchet sans l'avoir transformé et pour les mêmes fonctions qu'il avait précédemment (cas des bouteilles en verre récupérées entières).

Site pollué

Appellation utilisée pour désigner un site (industriel ou non) qui, du fait de dépôts de matières polluantes ou de l'imprégnation du sol par des matières polluantes, a des conséquences sur l'environnement ou la santé des populations. Si aucun responsable solvable n'est identifié, on parle de site pollué orphelin.


Station de transit ou plate-forme de regroupement

La plate-forme de regroupement a pour but de permettre, à partir de lots de déchets de petites tailles ou de faibles densités issus de la collecte, de constituer des lots plus importants pour, notamment, en optimiser le transport.

Taxe

Mode de facturation fondé sur le coût global du service réparti selon l'assiette de l'impôt foncier bâti.

Thermolyse

La thermolyse, ou pyrolyse, est une technologie en cours de développement. C'est une réaction thermique en absence d'oxygène. Elle est pratiquée généralement entre 400 et 600°C. Elle se traduit par une décomposition des matières organiques qui sont transformées en combustibles solides (charbons), gazeux, et éventuellement liquides (hydrocarbures).

Traitement

Ensemble d'opérations effectuées sur les déchets en vue de réduire leur nocivité éventuelle, de faciliter leur manipulation ou leur transport, de les valoriser. Soit processus permettant la réduction du potentie polluant initial du déchet dans des conditions contrôlées ainsi que du flux de déchets à mettre en décharge.

Transport

Opération consistant à amener les déchets d'un point à un autre sans réaliser de collecte.

U.I.O.M.

Usine d'incinération des ordures ménagères et déchets assimilés.

Valorisation

Qualifie tout traitement des déchets qui permet de leur trouver une utilisation ayant une valeur économique positive:

- valorisation matière: réemploi, réutilisation, recyclage, régénération, utilisation agricole de compost;

- valorisation énergétique: incinération avec production d'électricité ou de vapeur.

D'après publications de la Banque Mondiale

 

 

AASP :

autres apports du secteur public

ACDI:

Agence canadienne de développement international

ACP:

États de l'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique

ADAB:

Bureau australien d'aide au développement

ADEF : agence d'évaluation financière

ADRAO: Association pour le développement de la riziculture en Afrique de l'Ouest

AGCD: Administration générale de la coopération au développement (Belgique)

AIAFD: Association des institutions africaines de financement du développement

l

AID: Agence pour le développement international

AIE: Agence internationale de l'énergie

AIEA: Agence internationale de l'énergie atomique

ALADI: Association latino-américaine d'intégration

AMF: Arrangement multifibres


AMGI: Agence multilatérale de garantie des investissements

AMSC : Société de services de gestion pour l'Afrique

APD: aide publique au développement

APD: avant-projet détaillé

APDF: Service de promotion et de développement des investissements en Afrique

APS: avant-projet; avant-projet sommaire

ASOP: assistance opérationnelle

AW: agent de vulgarisation de village

BAD: Banque africaine de développement

BADEA: Banque arabe pour le développement économique en Afrique

BAsD: Banque asiatique de développement

BBZ: budget base zéro

BCEAO: Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest

BCIE: Banque centreaméricaine d'intégration économique


BDC: Banque de développement des Caraïbes

BEAC: Banque des Etats de l'Afrique centrale

BEI: Banque européenne d'investissement

bep: barils équivalent pétrole

BlD: Banque interaméricaine de développement

BIRD: Banque internationale pour la reconstruction et le développement

BlsD: Banque Islamique de développement

BIT: Bureau international du travail

bjep: barils par jour équivalent pétrole

BOAD: Banque ouest-africaine de développement

BRI: Banque des règlements internationaux

BTP: bâtiment et travaux publics

BTU: British thermal unit

CA: conseiller agricole

CAO: Comité d'aide au développement

CAEM: Conseil d'assistance économique mutuelle

c.a.f.: coût, assurance, fret

CCT: Comité consultatif technique

CDC: Commonwealth Development Corporation


CE: Communautés européennes

CEA: Commission économique pour l'Afrique

CEE: Communauté économique européenne

CEG: collège d'enseignement général

CEMLA: Centre d'études monétaires latino-américaines

CEPALC: Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraibes

CESAP: Commission économique et sociale pour l'Asie et le Pacifique

CGIAR: Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale

CIAT: Centre international d'agriculture tropicale

CILSS: Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sècheresse dans le Sahel

CIMMYT: Centre international pour l'amélioration du maïs et du blé

cip: chiffres indicatifs de planification

CIP: Centre international de la pomme de terre

CIPEA: Centre international pour l'élevage en Afrique

CIRA: centres internationaux de recherche agricole

CIRDI: Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements

CIRPG: Conseil international des ressources phytogénétiques

CITI: Classification Internationale type, par Industrie, de toutes les branches d'activité économique

CKD: en pièces détachées

CME: Conférence mondiale de l'énergie

CNUCED: Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

COLTS: papier à terme offert en permanence


COMECON: Conseil d'assistance économique mutuelle

COS: coefficient d'occupation des sols

CRDI: Centre de recherches pour le développement international

CSE: coefficient de subvention effective

CTCI: Classification type pour le commerce international

CTPD: coopération technique entre pays en développement

DACON: répertoire informatique sur les consultants

DANIDA: Agence danoise de développement international

DBO: demande biochimique en oxygène

DBO5: demande biochimique en oxygène sur 5 jours

DPO: direction par objectifs

EAO: enseignement assisté par ordinateur

EENV : exploitation et entretien au niveau du village

EGP: électronique grand public

ESAMI: Eastern and Southern African Management lnstitute

ESMAP: Programme conjoint PNUD/Banque mondiale d'assistance à la gestion du secteur énergétique

EVP: équivalent vingt pieds

FAA: Fonds d'aide à l'Afrique

FAC: Fonds d'aide et de coopération (France)

FAD: Fonds africain de développement


FADDEA: Fonds d'Abu Dhabi pour le développement économique arabe

FADES: Fonds arabe de développement économique et social

FAO: Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

FAO : fabrication assistée par ordinateur

FBCF : formation brute de capital fixe

FDE : fonds de développement des exportations

FED : Fonds européen de développement (UE)

FENU: Fonds d'équipement des Nations Unies

FIAS : Service consultatif pour les investissements étrangers

FIDA : Fonds international de développement agricole

FINNIDA : Département finlandais pour la coopération Internationale au développement

FINUSTD : Fonds intérimaire des Nations Unies pour la science et la technique au service du développement

FISE : Fonds des Nations Unies pour l'enfance

FLB : franco long du bord

FMI : Fonds monétaire international

FNUAP : Fonds des Nations Unies pour les activités en matière de population

f.o.b. : franco à bord

GATT : Accord générai sur les tarifs douaniers et le commerce

GNL : gaz natural liquéfié

GPL: gaz de pétrole liquéfié

GRAI : Garantie de recouvrement de l'apport des investisseurs

GTZ : Office allemand de la Coopération Technique

HABITAT : Centre des Nations Unies pour les établissements humains


h.t.: hors taxe

ICARDA : Centre international de recherche agricole dans les zones arides

ICIPE : Centre international sur la physiologie et l'écologie des Insectes

ICRISAT : Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides

IDA : Association internationale de développement

IDE : Institut de développement économique

IES : Infrastructure économique et sociale

IFD : Institution de financement du développement

IFNB: institution financière non bancaire

IFPRI : Institut international de recherche sur les politiques alimentaires

lITA : Institut international d'agriculture tropicale

INB : investissement national brut

IOM: Office International des Migrations

IPC : indice des prix à la consommation


IRRI : Institut international de recherches sur le riz

KFAED : Fonds koweïtien pour le développement économique arabe

KfW : Kreditanstalt for Wiederaufbau

LGN : liquides de gaz naturel

LIRMA : Laboratoire international de recherche sur les maladies des animaux

MAE : Ministère des affaires étrangères (France)

MBA : marge brute d'autofinancement

Mbepj : millions de barils d'équivalent pétrole par jour

MCAC : Marché commun d'Amérique centrale

MCD : Ministère de la coopération pour le développement (Pays-Bas)

MCS : matrice de comptabilité sociale

MS : matière sèche

n.c. : non connu

n.d.a. : non dénommé ailleurs

n.l.a. : non inclus ailleurs

NORAD : Agence norvégienne de développement international

NPI: nouveau pays industriel

O & M : organisation et méthodes

OACI: Organisation de l'aviation civile internationale

OCAM: Organisation commune africaine et mauricienne

OCDE: Organisation de coopération et de développement économiques

o/d : origine et destination


ODA: Overseas Development Administration (Royaume-Uni)

OEA: Organisation des Etats américains

OEAO: Organisation des Etats des Antilles orientales

OECF: Fonds de coopération économique d'outre-mer

OIT: Organisation internationale du travail

OLADE: Organisation latino-américaine de l'énergie

OMI: Organisation maritime internationale

OMI: Office des migrations internationales (France)

OMS: Organisation mondiale de la santé

ONG: organisation non gouvernementale

ONU: Organisation des Nations Unies

ONUDI: Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

o.p.: ouvrier professionnel

OPA: offre publique d'achat

OPEP: Organisation des pays exportateurs de pétrole

OPS: Organisation panaméricaine de la santé

o.s. : ouvrier spécialisé

OTW: obligation à taux variable

OUA : Organisation de l'unité africaine

PAGE: Programme conjoint PNUD/Banque mondiale d'assistance à gestion du secteur énergétique

PAM: Programme alimentaire mondial


PAM: Plan d'action pour la Méditerranée

PAO: publication assistée par ordinateur

PAPIC: prêt à l'ajustement de la politique industrielle et commerciale

PAS: prêt à l'ajustement structurel

PASA: prêt à l'ajustement du secteur agricole

PCI: Projet de comparaison international

POT: panachage à court terme

PERT: technique d'évaluation et de contrôle des programmes

PIB: produit intérieur brut

PIBE: production intérieure brute

PLT: panachage de long terme

PMA: pays les moins avancés

PMI: petites et moyennes industries

PMI: protection maternelle et infantile

PMN: produit matériel net

PNB: produit national brut

PNUD: Programme des Nations Unies pour le développement

PNUE: Programme des Nations Unies pour l'environnement

POS: plan d'occupation des sols

PPF: Mécanisme de financement de la préparation des projets

PRITS: pays à revenu intermédiaire, tranche supérieure

PSRAA: Programme spécial pour la recherche agricole en Afrique

PTOM: Pays et territoires d'outre-mer


RAP: rapport d'achèvement du projet

RCB: rationalisation des choix budgétaires

RDB: revenu disponible brut

RERP: rapport d'évaluation rétrospective du projet

RES: reprise d'entreprise par les salariés

RIR: réserves idéalement récupérables

RSC: réseau de soins coordonnés

SAD: Société andine de développement

SADCC: Conférence pour la coordination du développement de l'Afrique australe

SAMA: Agence monétaire de l'Arabie saoudite

SAU: superficie agricole utile

SEE: Société pour l'expansion des exportations

SFD: Fonds saoudien pour le développement

SFD: société de financement de développement

SFI: Société financière internationale

SGP: système généralisé de préférences

SICAV: société díinvestissement à capital variable

SID: Société internationale pour le développement

SIDA: Agence suédoise de développement international

SIDA: yndrome d'immunodéficience acquise


SIRAN: Service InternatIonal de la recherche agricole nationale

SKD: en pièces semi-montées

SPPF: mécanisme spécial de financement de la préparation des projets

SSD: Société suisse de développement

tec: tonne équivalent charbon

TEE: tableau économique d'ensemble

TEN: taux d'énergie nette

tep: tonne équivalent pétrole

tes: tableau entrées/sorties

TIC: taux d'intérêt comptable

TNR: taux net de reproduction

tof: tableau des opérations financières

tpl: tonnes de port en lourd

TS: technicien spécialisé

TVA: taxe à la valeur ajoutée

U.C. : unité capitalisable

UAMBD: Union africaine et mauricienne de banques pour le développement

UBT: unité bovin tropical

UC: unité de compte

UCE: unité de compte européenne

UDEAC: Union douanière et économique de l'Afrique centrale


UF: unité fourragère

UGB: unité gros bétail

UE: Union Européenne

UIT: Union internationale des télécommunications

UNCSTD: Conférence des Nations Unies sur la science et la technique au service du développement

UNCTC: Centre des Nations Unies sur les sociétés transnationales

UNESCO: Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

UNITAR: Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche

UNSO: Bureau des Nations Unies pour la région soudano-sahélienne

USAID: Agence des Etats-Unis pour le développement international

VAN: valeur actuelle nette

VHR: variété à haut rendement

WAMU: Union monétaire ouest-africaine

WFC: Conseil mondial de l'alimentation

 

D'après publications de la Commission Européenne

ACP

Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (signataire de la Convention de Lomé)

AIBT

Accord international sur les bois tropicaux (ITTA)

ALA

Pays d'Amérique latine et Asie

BM

Banque mondiale

CBO

Organisation à base communautaire

CCAD

Commission Centro-Américaine pour l'environnement et le développement (Comisión Centroamericana de Ambiente y Desarrollo)


CDD Commission du développement durable

CDSF Coopération au développement pour le secteur forestier

CE Commission européenne

CE Communauté européenne

CIFOR Centre de recherche forestière internationale (Center for International Forestry Research)

CILSS Comité inter-états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel

CIRAF Centre international de recherches en agroforesterie

CITES Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction

CNUDD Commission des Nations unies pour le développement durable

CNUED Conférence des Nations unies sur le développement et l'environnement

ESA Zone sensible du point de vue environnemental Environmentally Sensitive Area

ETFAG Groupe européen de conseillers en foresterie tropicale

FAO Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture

FED Fonds européen de développement

FRA Forest Resource Accounting

FSC Forest Stewardship Council

GATT Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce

GCP Gestion du cycle de projet


GCRAI Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale

GDF Gestion durable des forêts

IPF Groupe intergouvernemental spécial sur les forêts (Intergovernemental Panel on Forests)

IPO Indigenous Peoples Organisation (Organisation des populations indigènes)

ISO Organisation internationale de normalisation

ITTA International Tropical Timber Agreement

ITTO International Tropical Timber Organization

IUFRO International Union of Forestry Research Organizations (Union internationale des instituts de recherches forestières)

MARP Méthode accélérée de recherche participative

NCS National Conservation Strategy (promoted by the UICN)

NU Nations unies (UN)

OCDE Organisation de coopération et de développement économiques

OCDE/CAD Organisation de coopération et de développement économiques, Comité d'aide au développement

ODI Overseas Development Institute

OIBT Organisation internationale des bois tropicaux (ITTO)

OMC Organisation mondiale du commerce


ONG Organisation non gouvernementale

PAFN Plan d'action forestier national (NFAP)

PAFT Programme (anciennement plan) d'action forestier tropical (TFAP)

PDF Plan directeur forestier

PFN Plan forestier national

PFNL Produit forestier non ligneux

PIB Produit intérieur brut

PIN Programme indicatif national

PIR Programme Indicatif Régional

PME Petite et moyenne entreprise

PNAE Plan national d'action environnementale (NEAP)

RDFN Rural Development Forestry Network

RDT Recherche et développement technologique

RERFT Réseau européen de recherches forestières tropicales (EFTRN)

SCN Stratégie de conservation nationale (promue par l'UICN)

SGE Système de gestion environnementale (EMS)

SGP Système général de préférences

SIG Système d'information géographique


SNDD Stratégie nationale de développement durable (= NSDS)

STD programme Sciences et technologies du vivant pour les pays en développement

TREES Tropical Ecosystem Environment Observation by Satellite

UE Union européenne

UGF Unité de gestion forestière (FMU)

UICN Union internationale pour la conservation de la nature

WRI World Resources Institute

WWF Fonds mondial pour la nature