En 1973 j'ai soutenu une thèse de doctorat d'Etat.

Cette thèse (de 327 pages plus des annexes) a porté essentiellement sur la pétrologie des granitoïdes de Côte d'Ivoire.

Ce travail a permis de de préciser, sur des bases géochimiques et minéralogiques, les conditions thermodynamiques de formation et les liens génétiques de ces formations précambriennes.

Ce faisant les aspects économiques ont été abordés, ainsi que la place des granitoïdes étudiés dans le contexte de l'ouest africain.

La numérisation de l'ouvrage est envisagée, mais prendra du temps, aussi on trouvera ci-après des illustrations présentant quelques aspects des résultats obtenus. Cette thèse est archivée à l'Ecole des Mines de Paris sous la référence : FONT (EMF 9342-8)